Les sénateurs socialistes déposent un recours au Conseil constitutionnel sur la loi « Secret des affaires »


Une transposition de directive européenne dangereuse

Le texte transposant la directive sur le « secret des affaires » a été adopté en commission mixte paritaire grâce aux voix des députés LREM et des sénateurs Les Républicains. Les sénateurs socialistes se sont une nouvelle fois résolument opposés à ce texte.

Il s’agissait au départ d’une transposition de la directive européenne sur le secret des affaires, pour la protection des savoir-faire et des informations commerciales des entreprises.

Dès sa rédaction européenne, la directive avait inquiété sur les libertés publiques. L’examen à l’Assemblée nationale puis au Sénat n’a pas dissipé ces craintes.

Les sénatrices et sénateurs socialistes se sont opposés à cet accord « LREM/LR » lors de commission mixte paritaire.

un baillon possible contre la presse

Ce texte soumet les journalistes et les organes de presse au droit commercial. Il donne un blanc-seing aux grands groupes qui pourront continuer à engager des « procédures baillons » pour entraver le travail d’investigation.

Or, la liberté de la presse n’est pas soluble dans le code de commerce. La liberté d’information est au cœur de notre pacte républicain.

Parce que ce texte met à mal la liberté d’information, et pour les risques qu’il fait porter sur les journalistes, organes de presse et lanceurs d’alerte, le groupe socialiste, déposera un recours au Conseil Constitutionnel dans les prochains jours.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Contact

Jean-Louis TOURENNE

21 quai Lamennais

35000 RENNES