Secret des affaires : le combat continue contre l’opacité


Un gouvernement et une droite sénatoriale qui portent un mauvais coup à la liberté d’information

Rien n’y aura fait, le gouvernement et la droite sénatoriale sont restés sourds aux appels des élus socialistes, à ceux de nombre de nos concitoyens et à ceux de la presse. Ainsi donc, l’adoption définitive de la loi relative à la protection du secret des affaires est actée. Poursuivant le combat pour la transparence, les sénateurs socialistes, résolument opposés à ce texte, ont donc déposé un recours devant le Conseil Constitutionnel.

Sous prétexte d’une transposition d’une directive européenne pour la protection des savoir-faire et des informations commerciales des entreprises, ce sont les libertés publiques qui se trouvent attaquées.

Les Sénateurs socialistes résolus à défendre les journalistes, organes de presse et lanceurs d’alerte devant le conseil Constitutionnel

La liberté d’informer des journalistes et des organes de presse se trouve subordonnée au droit commercial : les grands groupes peuvent continuer à engager des procédures pour entraver le travail d’investigation.

Résolument engagés pour la liberté d’information, et pour la protection des journalistes, organes de presse et lanceurs d’alerte, les sénateurs socialistes ont déposé un recours au Conseil Constitutionnel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Contact

Jean-Louis TOURENNE

21 quai Lamennais

35000 RENNES