L’égalité est meilleure pour tous


Certains n’ont décidément aucune limite. Plusieurs années de crise et nombre de scandales financiers n’auront pas suffi, l’égoïsme et l’indécence font malheureusement toujours parti de ce monde. Non pas que je pensais naïvement que la cupidité humaine avait disparu mais je pensais néanmoins qu’il y avait eu une certaine prise de conscience. J’espérais que, devant la détresse sociale, les plus fortunés allaient limiter leurs envies d’évasion fiscale et que dans un élan de citoyenneté ils contribueraient eux aussi à l’effort collectif nécessaire au redressement économique de notre pays. Que nenni ! Arthur, le célèbre animateur télé, vient de nous démontrer en quelques jours, que l’indécence, le cynisme sont des valeurs encore bien présentes chez certains.

Arthur est la 229ième fortune nationale. Celle-ci s’élèverait à près de 200M€ ! Faut-il rappeler qu’il a construit sa richesse en grande partie grâce aux spectateurs français qui l’ont suivi pendant toutes ces années ?? Ces mêmes spectateurs à qui on demande depuis plusieurs années de faire de gros efforts financiers, à qui on leur explique que pour maintenir notre modèle sociale et notre retraite par répartition, il faut travailler plus et plus longtemps. Arthur a décidé de choisir l’exil fiscal, trop matraqué par le Fisc comme peuvent le dire la classe des gens ultra fortunés. Tellement matraqué par les impôts que pendant toute sa vie en France, il a bénéficié comme tout à chacun, d’une éducation largement gratuite, d’un système de santé de qualité pris en charge par la collectivité, d’infrastructures enviées mais aussi de nombreuses et multiples niches fiscales qui lui ont permis de développer ces différentes activités de producteur. Si je devais même aller plus loin, Arthur a fait sa fortune en profitant particulièrement du système, en amplifiant la position de dépendance et de domination des classes populaires qui voyaient dans leurs participations à ses jeux un moyen de gagner de l’argent. Est-il donc normal et juste qu’aujourd’hui, après tant d’années à avoir amassé de l’argent en France, il décide de s’exiler en Belgique pour de vulgaires raisons fiscales.
Arthur profite pleinement des avantages issus de l’’argent public, de nos impôts, depuis qu’il fait des spectacles de one man show : les salles dans lesquelles il passe sont, dans la grande majorité, financées par la puissance publique, elle-même financée par nos impôts. Je trouve cette décision d’autant plus cynique que ce même Arthur ventait dans une émission récente, la qualité des intermittents du spectacle qui travaillent pour lui, intermittents eux aussi, soutenus par la force publique et donc la solidarité nationale.

Enfin, je m’étonne du silence de l’animateur depuis l’annonce de son exile bruxellois. Sûrement pensait-il passer inaperçu ? Sans doute ne veut-il pas trop alerter les pouvoirs fiscaux qui au mois de mai avait réussi a engrangé 764 millions d’euros de recettes supplémentaires au titre des avoirs fiscaux détenus par des contribuables français à l’étranger (principalement en suisse) !

Dans cette période où la nécessité de solidarité entre citoyens est forte, où chacun est appeler à faire des efforts considérables pour redresser les comptes nationaux et relancer la machine économique, il est bien triste de voir certains individus fortunés préférer le toujours plus, préférer l’égoïsme et l’individualisme plutôt que le soutien aux autres salariés, ouvriers, employés, cadres qui chaque jours doivent compter pour savoir s’ils finiront le mois. Au final, peut-être a-t-il simplement peur de manquer. Une telle volonté d’accumuler encore et encore des richesses questionne sur son besoin inexorable de susciter l’envie chez les autres. Arthur, tout comme d’autres grosses fortunes qui ont préféré l’exil fiscal plutôt que la solidarité nationale (Messieurs Afflelou, Depardieu, une partie de la famille Muliez…), est avant tout empreint d’égotisme, croyant qu’en accumulant encore plus de fortune, il sera d’autant plus aimé. Il oubli malheureusement une chose fondamentale : plus la société est en harmonie, moins il y a d’inégalités et plus le bonheur est élevé. Ce n’est pas moi qui le dis, ce sont des chercheurs en sciences dont l’épidémiologiste Richard Wilkinson dans «« Pourquoi l’égalité est meilleure pour tous » (éd. Les Petits matins – Institut Veblen)

One thought on “L’égalité est meilleure pour tous

  1. Il s’agit d’un choix légal offert par des accords signés entre pays. Si le redressement de la France passe par une augmentation toujours plus forte de la pression fiscale, il fallait au préalable ou simultanément prendre des nouvelles mesures juridiques et fiscales pour supprimer tout intérêt à l’exil fiscal……
    L’intérêt matériel reste le moteur des hommes, et plus les patrimoines sont élevés, plus la ponction financière est importante, plus la démarche est logique, à défaut d’autres considérations, point n’était besoin d’avoir fait l’ENA pour s’en préoccuper.
    Combien d’autres avec lui ont fait ou sont en train de faire le chemin……qu’attend t’on pour dénoncer ces accords…….

    Maintenant, nombre de ces personnes ne croient pas à l’efficacité de la politique menée, et peuvent considérer qu’en protégeant leur patrimoine, il font plutôt un acte de civisme, leur permettant, plus tard, lorsqu’une politique
    économique sérieuse sera faite, de revenir la soutenir en utilisant ces capitaux!
    Car hélas, aujourd’hui, sans jouer les Cassandre, force est de reconnaître l’impréparation et l’incapacité du Président et de son gouvernement à conduire et redresser l’économie du pays.
    Pour mémoire, à l’exception de Martine Aubry, tous les autres candidats à l’investiture socialiste pour l’élection présidentielle font partie du gouvernement ( Royal, Fabius, Vals, Hamon, Montebourg et bien sûr Hollande).
    Après cette démonstration, il faut que les socialistes et le pays se rendent compte que les finalités visées du bien ou mieux être pour tous, doivent être obtenues par d’autres moyens. Cette expérience doit au moins servir à celà.

    L’absence de Martine Aubry n’est pourtant pas un handicap! La prêtresse de la diminution du temps de travail, des 35 heures et de la retraite à 60 ans, qui malgré ses 65 ans passés, poursuit sans état d’âme , sa carrière d’édile , pour un nouveau mandat, à Lille. Pourquoi se renie t’elle de fait et prive un “jeune” de cet emploi sécurisé?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Contact

Jean-Louis TOURENNE

21 quai Lamennais

35000 RENNES