Les enseignements du 2 ème tour, vus de ma fenêtre


Dans un contexte national très défavorable, l’Ille et Vilaine s’en sort très bien :

 

  • Merci aux électeurs d’avoir fait la distinction entre leur appréciation de la politique départementale et le jugement, souvent négatif – à tort, peut-être – qu’ils portent sur le Gouvernement.
  • La majorité départementale pouvait présenter un bilan très élogieux couronné par de nombreux classements dans les premiers départements de France. Et la fiscalité très modérée (81 ème département de France) a démontré aux électeurs son souci d’une gestion rigoureuse
  • Et puis la droite nous a considérablement aidés : pas la moindre amorce d’un début de programme ou de projet à proposer aux citoyens du département. Mépris de l’électeur ou désinvolture ou encore manque d’idées ?
  • Les outrances de Monsieur Sarkozy, inspirés certainement par sa porte-parole – puisqu’elle répétait sans relâche la même chose – ont largement indisposé nos concitoyens.

Une deuxième tour de confirmation

 

Un bon rassemblement de la Gauche  et un net gain de voix

 

  • Je m’étais laissé aller à rêver de 18 cantons remportés par la gauche. Il y en eut tout de même 16. Presque 17 pour 22 voix (mais l’écart, un peu plus large, n’est pas très conséquent non plus sur Janzé.) à propos de Janzé, Monsieur Lecerf réitère son mensonge sur le découpage des cantons. Il proposait, lui, de casser la communauté de communes de Châteaugiron. Il ne fut d’ailleurs pas suivi par tous ses amis de la minorité. J’apporterai des éléments de preuve dans un prochain article de ce blog.
  • L’extrême droite s’est reportée de façon très sensible sur les candidats de la droite. Il faut dire que parfois, la frontière est ténue. Une autre partie du FN s’est abstenue, indéniablement.
  • Les « poussées » réalisées par la Gauche ont été largement plus fortes en dehors de Rennes Métropole et en milieu rural. Redon, les deux cantons de St Malo, Antrain, ont vu progresser fortement les candidats de gauche. Ce ne fut pas toujours suffisant mais tout à fait méritoire dans un climat de forte hostilité au gouvernement.

Au niveau national, une forte poussée de la droite :

 

Mais Monsieur Sarkozy “pousse un peu”

 

Il convient, avant d’effectuer la moindre comparaison, de souligner que le mode d’élection est totalement différent des précédents :

  • Il s’agissait de renouveler l’intégralité des élus départementaux. Promesse que la Gauche avait par trois fois portée par la loi et sur lesquelles la droite, par deux fois, était revenue. La Gauche n’a pas hésité – malgré l’amplification du risque et du fait qu’elle était largement majoritaire en présidences – à aller jusqu’au bout de ses engagements pour plus de démocratie. Nous savons bien que si l’ancien système du renouvellement par moitié avait survécu nombre de départements auraient encore une majorité de gauche. C’est le cas des Côtes d’Armor, entre autres exemples. Et la droite ose prétendre qu’elle aurait été victime !!
  • La parité, le maintien d’une élection de proximité, un meilleur équilibre entre eux – bref une démocratie plus achevée – exigeaient de nouveaux cantons. Et ils parlent de tripatouillage !! Qu’est-ce donc que la démocratie pour eux. D’autant que c’était encore à leur avantage que de nouvelles circonscriptions électorales qui faisaient perdre aux sortants – et ils étaient plus nombreux à gauche – le bénéfice de leur notoriété.
  • Et Monsieur Sarkozy triomphe en clamant que jamais la droite n’a gagné en une seule fois autant de cantons. Forcément ! pour les conditions ne sont pas les mêmes et, par la réforme, les élections départementales deviennent très sensibles à la météo nationale. Quel qu’aurait pu être le responsable de l’UMP, les résultats auraient sûrement  été strictement identiques (ou meilleurs !!!)

En tout cas, la gauche majoritaire en Ille et Vilaine va pouvoir poursuivre dans la voie du dynamisme économique, de l’emploi, de l’égalité des chances, de la solidarité et de l’équilibre du territoire.

 

Et je suis heureux de partir sur une telle perspective !!!

One thought on “Les enseignements du 2 ème tour, vus de ma fenêtre

  1. Pourquoi diable toujours cette querelle de personne, cela ne fait que d’affaiblir le discours, sauf pour les exhaltés. Servir en politique est noble, même pour les ……..républicains, il faut savoir le rester en toute circonstance, Monsieur le Président.
    Maintenant, alors que la gauche avait tous les pouvoirs dans toutes les strates de gestion : communes, départements, régions, assemblées nationale et sénat, gouvernement et présidence, son échec total est avéré, les résultats économiques le démontrent et l’incidence dans les urnes se manifeste surtout au profit du Front National……..
    Ce n’est pas votre souhait………….mais c’est le résultat de la stratégie de mensonges pour se faire élire en 2012 , de l’impréparation manifeste et de l’incompétence de ceux que vous avez choisi de soutenir pour diriger le pays.
    Votre action est finalement préjudiciable à ceux que vous voulez protéger et qui ont besoin de l’être, comme une ” mama” qui donne des sucreries et des viennoiseries à ses enfants pensant leur faire du bien …..alors qu’elle ne fait que de leurs provoquer : caries, obésité et diabète.
    L’avenir n’est pas radieux! Au fait, aujourd’hui que pensez-vous de la retraite à 60 ans? De l’utilité réelle du Sénat dans son rôle actuel?

    Au revoir Monsieur le Président, et merci d’avoir tenté d’apporter du bien, du mieux être, à vos concitoyens, je crois que votre intention était sincère et donc louable, même si le logiciel économique ne s’appréhende pas que par les moyens livresques. Les agrégations et conclusions de M. Thomas Picketty commencent à voler en éclats ici et là, entre autre!
    Voyez le débat sur l’UNEDIC dans votre nouvelle haute assemblée, la réalité bien différente de celle anticipée avec le recul de l’âge de départ à la retraite…..le clivage sur les statuts, instituant un privilège de fait, durable, à leur détenteurs.
    Cordialement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Contact

Jean-Louis TOURENNE

21 quai Lamennais

35000 RENNES