Un grand héros honoré, une marche blanche pas sans tache, nos amis les Afghans … semaine dense !


Une marche blanche pas sans taches

C’était une belle initiative que cette volonté de rassemblement de la diversité française dans les rues de Paris. Ainsi se démontrait la condamnation unanime des comportements haineux, du racisme, de l’antisémitisme. Devant la montée des agressions, des meurtres, ils étaient là, quel que soit leur religion, la couleur de leur peau pour illustrer leur volonté du vivre ensemble dans l’harmonie. Comment le CRIF qui s’élève contre l’ostracisme violent dont sont les victimes, de plus en plus souvent, dans le pays des droits de l’homme, a-t-il pu,, lui-même faire preuve d’une intolérance inacceptable à l’égard de certains manifestants venus participer à la lutte contre des comportements qui gangrènent notre cohésion sociale.

Arnaud Beltrame: un moment de grâce pour chacun d’entre nous

Bien sûr, les mots sont bien impuissants à décrire l’exceptionnel acte de courage, la profonde abnégation devant ce qu’il considérait comme son devoir sacré qu’a montrés Arnaud Beltrame. Qu’un hommage national lui ait été rendu, hommage tellement emblématique dans son parcours, son déroulement, les mots prononcés, la ferveur et le recueillement de tout un peuple: ceux qui assistaient aux Invalides, ceux qui, devant leur télévision, communiaient avec leur France dont Arnaud Beltrame était le héros. qui d’entre nous, alors, ne s’est pas senti devenir meilleur, n’a pas aspiré à s’élever dans l’échelle de la vertu? Nous nous sommes fait promesse de lui ressembler en toutes circonstances? Nous avons été Charlie, nous étions Arnaud pour exprimer notre quintessence. Jamais plus, nous n’assisterons à des agressions sans réagir, jamais plus nous ne laisserons maltraiter un enfant sans intervenir. Jamais plus nous n’accepterons que la misère s’abatte sur nos frères sans réagir et oeuvrer  pour qu’il n’en soit plus ainsi.

Un tel héros parle à notre conscience, à notre coeur, à notre humanité et nous somme de triompher de nos petites lâchetés qui nous amènent à détourner les yeux devant ceux qui souffrent. Un héros c’est une pieuse invitation à suivre le chemin qu’il a suivi. C’est avant tout un exemple à suivre. Et je préfère que la jeunesse qui a besoin d’idéal,  de modèles auxquels s’identifier les trouve dans de tels hommes ou femmes plutôt que dans les valeurs frelatées de la société de consommation.

Afghanistan: les contradictions de la politique d’asile

Je préside le Groupe d’Amitié France Afghanistan. Je l’ai voulu parce que j’ai le sentiment que la France peut apporter beaucoup dans ce pays déchiré, persécuté, victimes d’attentats meurtriers, de barbaries orchestrées tant par les Talibans que par Daech. Ce matin, rencontre avec la CIMADE et Amnesty International, ONG qui ont l’une et l’autre beaucoup travaillé sur les conditions faites aux migrants dans notre pays et soulèvent notamment les attitudes erratiques – pas nouvelles-  du Gouvernement en direction des migrants Afghans. Ainsi une grande partie des Afghans arrivés en France sont-ils destinés à être reconduits dans leur pays – pays de tous les dangers –  alors que celui-ci ne souhaite pas les accueillir. C’était l’affirmation que m’avait faite le Ministre Afghan chargé de l’émigration. Le groupe d’Amitié interviendra donc auprès des autorités des deux pays pour recueillir leurs intentions et les aménagements à apporter à des politiques pour les rendre plus humaines.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Contact

Jean-Louis TOURENNE

21 quai Lamennais

35000 RENNES