Le Gouvernement des Illusionnistes


Ils vantent leur marchandise pour mieux la vendre. Grandes déclarations, beaux sentiments, une révolution en marche meublent avec emphase leur discours.

Il y avait à Rennes, autrefois, un concours destiné à élire le roi des Camelots. A tous les coins de rue s’entendaient des orateurs hors pair présentant des produits ou des matériels révolutionnaires capables d’enchanter notre vie. J’avais acheté une souris blanche, minuscule, pas chère du tout. Elle se baladait sur les bras, le torse, la tête du commerçant. Dans ma main, elle s’est transformée en souris de suif, immobile, totalement sourde à mes appels. Voilà que ce Gouvernement me conduit vers des souvenirs que je croyais enfouis.

Quelques exemples qui n’ont pas l’ambition d’embrasser toutes les illusions que ces magiciens du verbe promènent un temps devant nos yeux:

Sur l’universalité de l’assurance chômage. On allait voir ce qu’on allait voir.. dans un grand mouvement d’équité chaque Français, quel que soit son statut,(salarié, profession libérale etc…) allait pouvoir bénéficier d’une assurance chômage identique. L’universalité , quoi !!! En réalité 20 000 salariés ( sur 400 000 démissionnaires chaque année) pourront prétendre à une allocation chômage pour une conversion ou une reconversion. Quant aux indépendants, loin de ce qui était annoncé, ils seront au plus 30 00 (sur 2.8 millions) à recevoir, si perte de leur activité, de 800 € par mois pendant 6 mois.

On prétend, aujourd’hui, pour économiser sur les allocations aux demandeurs d’emploi ( qui ont aussi une famille à nourrir) que leur sort, en France serait enviable par rapport aux autres pays. A y regarder de plus près – notamment en comparant à l’Allemagne qui nous sert de modèle – on constate que nos voisins sont plus solidaires. Ainsi pour un salaire antérieur de 100 € l’indemnité chômage en France s’élève à 52 € et la solidarité nationale s’élève à 10 €. Pour l’Allemagne les chiffres sont respectivement de 40 € et de 25 € soit un boni de 2 € pour le salarié allemand.

Sur la prime d’activité: Elle a remplacé en 2016 sous le quinquennat précédent le RSA chapeau et la prime pour l’emploi pour assurer un revenu amélioré aux bas salaires…Il sera augmenté de 20 € en 2019 triomphe le gouvernement. Mais “en même temps” il change les règles du jeux (faisant passer l’un des coefficients essentiels de 62% à 61%.) Ainsi, avec l’effet de l’inflation (date d’effet novembre 2019) et celui du nouveau coefficient le gain sera de 5 € par mois. Loin de la grandiose augmentation…

S’ajoute à cela que les travailleurs en invalidité donc salariés et très méritants se voient écartés du bénéfice de la prime d’activité.

Sur l’allocation adulte handicapé: Elle atteindra 900 € en 2019 (en octobre) soit une augmentation de 81€ en 2 ans. Ce qui est louable. Mais pour les couples de bénéficiaires on appliquera un coefficient réducteur de 1.8. Soit, pour eux, une réduction de 180 €. Pas mesquin ça?

Faut-il continuer à égrener la liste des effets de manche traduits par des régressions?  Je pourrais évoquer des subterfuges employés au sujet de la Taxe d’Habitation, de la Prestation d’Accueil  du Jeune Enfant (PAJE), du crédit  personnalisé formation du salarié …. En réalité, il s’agit d’une attitude constante que j’ai quelque mal à qualifier: rodomontade, cynisme, tromperie ??

En tout cas, façon regrettable et condamnable de faire de la politique.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Contact

Jean-Louis TOURENNE

21 quai Lamennais

35000 RENNES