F.Régis Hutin: immense homme de presse nous a quittés !


Avec la disparition de François-Régis Hutin, c’est un homme libre qui nous a quittés. Libre parce que ne transigeant jamais avec ses convictions, ne cédant à aucune pression visant à restreindre le droit de chaque citoyen à une information aussi exacte que possible, respectueuse des faits, des sensibilités et des croyances. Rien ne ce qui touche à la cohésion sociale ne lui était étranger et il nous invitait avec ardeur à éradiquer ce qui y portait  profondément atteinte : la misère, la faim, l’injustice, les mauvais traitements. Homme de paix, il s’efforçait,  par une analyse rigoureuse et lucide, de mobiliser la part la plus noble de chaque humain pour imaginer des solutions aux différentes crises qui traversent le monde et la société. Nous garderons en nous l’image d’un homme de bien, au sourire bienveillant et indulgent, au regard ouvert sur les autres et l’optimisme chevillé au cœur.

Il aura déployé bien des efforts pour assurer à Ouest-France et au groupe de presse l’indépendance nécessaire et la garantie qu’ils ne tomberaient pas dans les mains des puissances d’argent. Il aura assuré à son quotidien une grande pluralité d’expression par la diversité de sensibilité des journalistes qui se sont investis. Il voulait que la presse soit d’abord un outil pour la formation de citoyens éclairés, responsables et libres de se forger leur propre opinion.

Par delà sa propre existence, il s’est assuré de la pérennité de la philosophie d’ouverture du journal par l’élaboration de statuts qui le préserve de toutes les tentations.

C’est par l’œuvre accomplie, la trace profonde qu’on laisse dans le souvenir de ses concitoyens qu’on accède à l’éternité. François Régis Hutin aura, pour nous, ce statut.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *