Edito – En 2015, nous aurons tenu tous nos engagements …


Nous aurons tenu, à la fin de notre mandat, l’intégralité des engagements de notre programme et de notre projet. C’était notre responsabilité ! Dans cette dynamique, 2014 approfondira, généralisera les expérimentations en cours et lancera de grandes actions que nous examinerons au cours de cette session.

Les femmes (50 % enfin !) et les hommes qui rejoindront notre assemblée l’année prochaine prolongeront la dynamique que nous avons engagée. Nous devons être des guides éclairés, leur montrer le chemin d’un Département dynamique mais équilibré.

Quand je regarde le chemin parcouru ensemble, je ne peux qu’affirmer encore une fois que la situation que nous connaissons depuis 2008 est plus qu’une crise, c’est un changement de monde.

Ce n’est pas la première fois que la France connaît ce genre de mutation. Repensons combien notre pays était dévasté au sortir des guerres et de quelle façon il s’est relevé ! En plus des commémorations traditionnelles, 2014 célèbrera le centenaire du début de la Grande Guerre, la fin de la guerre d’Indochine en 1954 et le débarquement des alliés en 1944. « Le Monde ne commence pas avec soi. Couper ses racines pour mieux s’épanouir est le geste idiot d’un idiot. Il n’y a pas d’imagination sans mémoire » martelait François Mitterrand.

Certes, nous ne vivons pas une guerre aujourd’hui – mais nous faisons l’expérience de mutations de grande ampleur et extrêmement rapides. Nos concitoyens sont déstabilisés et pour certains en grande difficulté. Notre rôle d’élus, témoins et acteurs des changements, est d’impulser une politique d’adaptation, d’innovation pour nous inscrire résolument dans notre siècle. Cela n’a jamais été aussi difficile, mais cela n’a jamais été plus important non plus. Il nous faut sans cesse redonner du sens à l’action, l’expliquer, la faire partager, la co-construire, l’évaluer et l’ajuster. Nous avons à ce titre approfondi nos ambitions de construction collective. Nos relations avec les acteurs économiques n’ont jamais été aussi abouties, nos contacts avec les institutions et les associations n’ont jamais été aussi pluriels et l’implication de la société civile n’a jamais été considérée comme aussi indispensable. Nous sommes convaincus que les bretilliens sont ceux qui ont la meilleure expertise sur leur situation et sont les premiers témoins de la réalité vécue par chacun de nos concitoyens. Nous nous devons de les écouter et de les impliquer.

Nos démarches d’implication des usagers-citoyens iront de pair avec le renouvellement de nos assemblées

Nous sommes persuadés que cette implication ira de pair avec la meilleure représentation des citoyens dans nos assemblées. La décentralisation a toujours été un nouveau souffle pour la démocratie locale. C’est particulièrement vrai avec les lois dernièrement votées. L’année prochaine nous entrerons dans une procédure électorale de grande ampleur. Nous allons, pour la première fois, être soumis à un renouvellement complet des assemblées départementales, et, assurément, à un changement générationnel et culturel. Notre assemblée sera composée d’autant de femmes et d’hommes grâce au nouveau mode de scrutin. Nous pourrions aller plus loin en ouvrant davantage encore la classe politique à celles et ceux qui s’y trouvent encore insuffisamment représentés. A cet égard, je me félicite que l’Assemblée Nationale ait adopté la fin du cumul des mandats. Car finalement et simplement, comme l’a dit Montesquieu, « pour faire de grandes choses, il ne faut pas être un si grand génie, il ne faut pas être au-dessus des hommes, il faut être avec eux ».

One thought on “Edito – En 2015, nous aurons tenu tous nos engagements …

  1. Oui, mais si tous les hommes qui réussissent ne sont pas des génies, tous sont de très grands travailleurs……
    Ce qui vaut pour les individus, vaut aussi pour les nations………cherchez pourquoi, par quelles mesures inappropriées des politiciens, politiciennes, ont conduit ou accéléré l’absence de réussite de notre pays.
    Certes, ce n’était pas leur objectif, leur ambition était louable et honorable, mais épris trop d’idéalisme, ils ont confondus rêve et réalité. Les mots se sont transformés en maux, juste est devenu insuffisant pour tous les Français, qui découvrent pour certains qu’ils ont été …….induits en erreur pour ne pas dire …..abusés,trompés, bernés.
    Alors que l’emploi était la priorité des priorités, le chômage continue sa course folle, malgré les emplois ” jeunes” .
    Devant de tels résultats, F. Hollande s’honorerait en reconnaissant son erreur et en invitant les Français à se choisir un nouveau projet, un nouveau chef.
    Tous ceux qui l’ont soutenu devraient lui enjoindre de le faire pour redonner de la grandeur et de l’honneur à s’occuper de la chose publique.
    La désaffection des électeurs est un mauvais signe avant coureur pour notre démocratie. Il serait bon de lui redonner du lustre et du sens.
    Je suis persuadé que les Français pardonneraient vite à F. Hollande et même
    à l’ensemble des socialistes de s’être trompé, “errare humanum est , perseverare diabolicum”. Ce serait enfin un bon exemple, montrant qu’il nous quelque chose du siècle des lumières…..et combien plus efficace que la sempiternelle langue de bois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *