Pour un département de la qualité de vie


La soirée électorale d’hier soir a été, je crois, riche d’enseignements :

 

  • La mémoire est décidément volatile : Le PS et les Radicaux paient l’impopularité du Gouvernement. Impopularité liée à la nécessité de demander des efforts  à tous les Français pour que renaisse enfin l’espoir d’une nouvelle croissance pour de nouveaux emplois. Paradoxalement, c’est le parti qui s’est laissé aller à toutes les facilités, toutes les impérities, qui a plongé la France dans la dette abyssale, la dégradation des services publics et l’atonie de l’économie qui fait le meilleur score.

 

  • L’Ille et Vilaine échappe à la règle commune. Les électeurs ont fait confiance à la majorité départementale, Energies Solidaires.

 

  • Parce que les électeurs, très lucides comme toujours, ne se sont pas trompés. Ils ne se sont pas laissés abuser par ceux qui voulaient en faire une consultation nationale. Il ne s’agissait que de répondre à ceux questions et ils l’ont parfaitement compris :
    • La majorité départementale a-t-elle tenu ses engagements et répondu aux attentes des habitants ?
    • Porte-t-elle un projet conforme à la volonté de tous de construire une société plus harmonieuse, créatrice d’emplois, d’égalité des chances, d’équilibre du territoire ?

 

  • Parce que la droite et le Front National n’ont même pas pris la peine de proposer un projet départemental aux électeurs. C’est pour le moins un manque de respect à leur égard et un signe de  peu sérieux et de responsabilité. Des propositions vagues et disparates, sans cohérence entre elles, faîtes canton par canton ne constituent pas une politique départementale et surtout c’est un chèque en blanc demandé aux habitants.

 

  • Une droite qui critique tout et toujours et ne propose rien sauf par affirmations péremptoires en totale incompatibilité avec la vérité :

 

  • Elle critique les  Agences départementales construites en milieu rural (elle voulait construire pour plus cher à Rennes). Elle a critiqué le transfert à Fougères du laboratoire départemental, les contrats de territoires qui sont la forme la plus achevée de la solidarité – jamais un département n’a poussé aussi loin cette volonté d’irriguer tout le territoire- elle a critiqué la couverture de tout le département en interventions des professeurs de musique …. Il ne faut pas manquer d’audace pour  venir nous reprocher de ne pas avoir été attentifs aux territoires ruraux quand toute notre politique a été tendue vers des moyens supérieurs donnés à ceux qui en ont le plus besoin. Et la droite, souvent, votait contre !!!! contre les contrats de territoire, contre les agences départementales, contre le transfert à Fougères du Laboratoire départemental.

 

  • Elle dit vouloir faire des économies de fonctionnement : Où ? Il faut qu’elle nous dise sur quels chapitres elle va réaliser des amputations. Nous occupons déjà la 88 ème place dans l’ordre décroissant parmi les départements de France : diminuer l’APA ? la PCH ? le RSA ?

 

  • Elle dit vouloir diminuer le nombre d’organismes et associations : quelle belle façon de brasser de l’air… lesquels parmi ceux qui sont accompagnés financièrement seraient inutiles? comment comptent-ils les faire disparaître? L’effervescence associative source de la vitalité des communes comme du département serait-elle, pour eux, embarrassante ? Il est vrai qu’ils se sont toujours prononcés contre la démocratie participative.

 

  • J’entends des expressions qui me font mal : remettre de l’ordre… dans quoi ? dans le département parmi les mieux classés de France ? Y aurait-il donc du désordre ? où ? Il me semble que nous avons réorganisé les services de façon très rationnelle. Nous les avons rapproché des citoyens pour que le meilleur service possible leur soit rendu.

 

 

 

  • Les électeurs ne s’y sont pas trompés. Ils ont voté pour ceux qui ont fait leur preuve, qui annoncent clairement un projet.

 

  • Ils savent ce que nous avons fait, ils savent que  nous avons fondé notre politique sur le dynamisme économique, la création d’emplois, l’équilibre du territoire, la solidarité envers les plus vulnérables, l’égalité des chances pour construire une société apaisée.

 

  • Et tous les indicateurs, tous les classements indiquent que notre persévérance, nos convictions, notre politique a porté des fruits savoureux. Mais il reste encore à faire et, par conséquent, à confier à la majorité départementale le soin de poursuivre dans cette voie.

 

  • Et que proposent-ils, eux ? Rien pour l’instant –  la question restera donc posée.

 

En réalité, ils se sont évertués à s’opposer à la quasi-totalité des actions en faveur de l’aménagement du territoire comme de l’égalité des chances.

 

Je suis fermement convaincu que le meilleur avenir pour notre département et pour ses habitants repose sur une majorité «  Energies Solidaires » : une volonté, des solidarités, du dynamisme pour un département toujours plus performant.

One thought on “Pour un département de la qualité de vie

  1. Monsieur Tourenne,

    J’ai, comme vous, regardé avec attention la soirée électorale et je suis ravie que les électeurs ne se soient pas (trop) laissé avoir par ceux qui voulaient en faire une élection à portée nationale et que le naufrage annoncé n’ai pas été si catastrophique.
    Lors de cette campagne, j’ai été particulièrement choquée de voir le peu de proposition de l’opposition et surtout de voir le tract uniformisé du Front National.
    J’habite à Maure de Bretagne, une commune rurale relativement bien pourvue en terme d’infrastructure (avec un petit bémol concernant la fréquence des cars Illenoo), nous avons un collège où ma fille aînée sera scolarisée à la rentrée prochaine et je n’ai vu que dans votre programme les évolutions de ce collège, le Front National n’ayant mis en avant que l’insécurité et la délinquance dans les collèges.
    J’espère que vous continuerez sur la même lancée et que les projets mis en avant lors de votre campagne verront le jour.
    En vous souhaitant bon courage pour cet entre-deux tours,
    Cordialement
    Céline GOUBIN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *